Être en surpoids est déjà un problème en soi, mais lorsque l’obésité touche les adultes en devenir, cela devient encore plus problématique. En effet, le passage de l’adolescence à l’âge adulte est un tournant déterminant. Des choix personnels et professionnels doivent se décider à ce moment précis. Cela ne va pas de soi, lorsque l’on est considéré comme «anormal» et qu’on est sans cesse critiqué.

L’obésité, ce handicap honteux !

Les personnes en surpoids vivent dans un monde hostile qui les dénigre, car l’obésité est perçue très souvent comme un handicap honteux. On croit toujours que c’est de leur faute s’ils sont « gros », pourtant, l’obésité est causée par différents facteurs, qui ne sont pas forcément liés à la gourmandise et à la paresse. À cause de ces regards accusateurs et stigmatisant, les obèses finissent par se replier sur eux-mêmes. Étant donné qu’ils ont l’habitude d’entendre des remarques peu valorisantes dès l’école, ils n’ont pas assez d’estime de soi. Certains vont s’efforcer de maigrir à tout prix, afin de répondre à la norme dictée par la société, au détriment de leur santé.

Les obèses sont condamnés à la solitude

Les personnes en surpoids doivent se conformer à notre société peu tolérante, pour pouvoir intégrer le monde des adultes. Sans cela, ils ont peu de chance de s’épanouir dans leur vie personnelle et professionnelle. Ainsi, un jeune homme obèse aura du mal à séduire la fille qui a fait battre son cœur, si on lui a rabâché pendant des années qu’il était gros, donc inintéressant. Une jeune femme en surpoids aura également du mal à accepter l’amour d’un jeune homme dit normal, si elle ne s’aime pas elle-même. C’est pour cela que de nombreuses personnes en surpoids préfèrent rester seules. D’autres se réfugient dans la nourriture, afin d’oublier cette injustice sociale.

Les obèses sont pénalisés dans le monde professionnel

La discrimination par rapport au surpoids se rencontre également dans le monde du travail. Trop souvent, les personnes obèses sont jugées incapables d’accomplir un tel ou tel travail. Leurs compétences sont mises à mal, car leur surpoids prend toujours le dessus. Même s’ils arrivent à intégrer le monde professionnel, nombreux sont sous-classés. Ainsi, certains sont prêts à mettre leur choix pour plus tard, car ce qui leur importe avant tout, c’est de trouver des solutions à leur problème de surpoids. Ils vont tout tenter afin d’atteindre un poids acceptable, au risque d’essuyer des déceptions, car les solutions cliniques ne réussissent pas toujours. Au final, n’est-il pas plus facile et plus humain d’éduquer les enfants, dès le bas âge, à accepter les personnes différentes, pour que ces dernières ne deviennent pas des poids pour la société, plus tard ?